Evolution

 L’accroissement extrêmement rapide de la population, qui est passée de 500.000 habitants en 1967, à près de 2,4 millions en 2003, a entraîné une forte occupation de l’espace dans la presqu’île du Cap-Vert avec la création de nouveaux quartiers.
Cependant, ces aménagements urbains ne se sont pas accompagnés d’une décentralisation conséquente des activités économiques et sociales et ont contribué à créer l’éloignement progressif des zones d’habitat par rapport aux zones de travail, provoquant un accroissement important de la demande de transport.

Déjà en 1978, les autorités avaient envisagé la réalisation d’une autoroute entre Dakar et Thiès, dont les études d’exécution détaillées avaient été élaborées, et les appels d’offre prêts à être lancés.

La réalisation de cette autoroute s’impose aujourd’hui, compte tenu de l’encombrement de la circulation désormais permanent et qui frise la paralysie aux heures de pointe. La dernière campagne de comptage menée en novembre 2001 sur l’autoroute actuelle a évalué le nombre de véhicules à 70 000 véhicules / jour dans les deux sens entre Dakar et la proche banlieue.

Par ailleurs, ce projet répond aux nouvelles priorités définies par les Hautes autorités de l’Etat concernant la problématique de la mobilité urbaine dans la région de Dakar, et la volonté de participer à la mise en œuvre des infrastructures du Pays.
 Le financement global du projet est évalué à 380,2 milliards de FCFA auquel s’ajoute 79 milliards de F CFA pour le financement du prolongement de l’autoroute sur le tronçon Diamniadio- AIBD. La phase 1 Malick Sy- Patte d’Oie-Pikine est entièrement financée par l’Etat. La phase 2, Pikine Diamniado est réalisée en Partenariat Public-Privé (PPP) avec le groupe EIFFAGE choisi à l’issue d’un appel d’offres international passé conformément aux dispositions de la loi CET.

Les partenaires au développement impliqués dans le projet sont : la Banque Mondiale (52,5 milliards de FCFA), l’Agence Française de Développement (40 milliards de F CFA) et la Banque  Africaine de Développement (33,2 milliards de F CFA), qui cofinacent les différentes composantes du projet.
La société SENAC détenue à 100% par le groupe EIFFAGE est titulaire de la concession prévue sur une durée de 30ans. Sa participation au titre du contrat PPP s’élève à 61 milliards de F CFA pour une subvention de l’Autorité concédante de 87 milliards.

A travers la réalisation de ce projet, l’objectif visé par le gouvernement, est de restaurer au niveau du transport les conditions nécessaires à la consolidation de la croissance et de favoriser l’émergence de nouvelles zones d’investissement et de développement économique sur l’axe Dakar – Thiès (horticulture, textile, confection, nouvelles technologies, etc.).

Les principaux objectifs spécifiques visés sont :

  • assurer un déplacement rapide des biens et des personnes pour sortir et entrer dans Dakar et améliorer la mobilité urbaine dans l’agglomération dakaroise ;
  • permettre une connexion entre le nouvel aéroport de Ndiass, le centre de Dakar et la future Cité des Affaires prévue sur le site de l’aéroport actuel ;
  • favoriser une politique de développement urbain à l’extérieur des zones saturées de la
    Presqu’île du Cap-Vert.
  • Contribuer concrètement à la réalisation des corridors routiers internationaux Dakar- Bamako, Dakar- Banjul- Bissau, Dakar- conakry, ect.

LE PROJET
Le projet consiste en la construction d’une autoroute à péage entre Dakar et Diamniadio sur un linéaire de 32 Km et le prolongement de l’autoroute entre Diamniadio et l’Aéroport International Blaise Diagne(AIBD) sur un linéaire de 16,5 km.

  • 32 km de Dakar à Diamniadio
  • 16,5 km Diamniadio-AIBD
  • Chaussées de 2 x 3 voies sur le tronçon Malick Sy - Patte d’Oie – Thiaroye
  • Chaussées 2 x 2 voies extensibles à 2 x 3 voies sur le reste du linéaire jusqu’à Diamniadio
  • Chaussées 2 x 2 voies extensibles à 2 x 3 voies sur le prolongement Diamniadio-AIBD
  • Construction de nouveaux équipements :

•         Passage supérieur (toboggan) Malick Sy                       
•         Echangeur Patte d’Oie
•         Echangeur de Hann
•         Reconstruction du pont de Colobane
•         Echangeur de Cambéréne
•         Echangeur Pikine
•         Passage supérieur de la Roseraie
•         3 Passages Inférieurs en remplacement du Viaduc de Pikine
•         Echangeur Thiaroye
•         Echangeur Keur Massar
•         Echangeur Rufisque Est
•         Echangeur Rufisque Ouest
•         Echangeur Diamniadio
(Le raccordement avec la route nationale 1(RN1) est réalisé avec un barreau de liaison de 2.36 km long et un échangeur sur la RN1)
PLOLONGEMENT DIAMNIADIO-AIBD

  • Echangeur du CICAD
  • Passage inférieur de Déni Malick Guèye
  • Echangeur de Sébiponty
  • Echangeur de Sébikotane
  • Passage inférieur de Yam
  • Passage supérieur de Gandoul
  • Passage supérieur n°1 de la forêt de  Sébikotane
  • Passage inférieur n°2 de la forêt de Sébikotane
  • Echangeur AIBD
  • Echangeur sur la RN2

 

Le projet est scindé en 02 phases :

  • Dakar - Diamnidio (32 km)

Malick Sy - Pikine : Ressources publiques
Pikine – Diamniadio : Partenariat public privé,  40% Etat / Partenaires au développement,       60% privé

  • Diamniadio – AIBD (16,5 km)

Diamniadio-AIBD : subvention Etat 71% soit 56 milliards / contribution Titulaire 29% soit 23 milliards.

ETAT D’AVANCEMENT GLOBAL
Un nombre important d’actions a été réalisé pour ce qui concerne le projet d’autoroute à péage dans sa globalité :

  • Analyse des études déjà réalisées en 1978 ;
  •  reconnaissance du tracé de 1978 ;
  •  Sécurisation juridique de l’emprise foncière ;
  •  Réalisation d’une étude de comptage de trafic sur l’axe Dakar –Thiès (2002) ;
  •  Réalisation et mise à jour de l’étude de trafic, de recettes et d’acceptabilité sociale au péage (2003 et 2005) ;
  • Réalisation d’une étude complète du tracé et des coûts de construction, des effets sur la mobilité et des impacts sociaux et environnementaux, d’analyse de la faisabilité et de la rentabilité économique du projet d’autoroute à péage  (2004) ;    
  • Confection d’un modèle financier et sa mise à jour (2003 et 2005) ;
  • Démarrage des opérations de maîtrise foncière (campagne de communication, délimitation physique de l’emprise, recensement des occupants et réseaux situés dans l’emprise, évaluation des dédommagements à payer aux populations) identification des sites de recasement ;
  • validation par les autorités des rapports des études techniques, économiques et financières (2005) ;
  • validation du principe de financement public/privé du projet (2005) ;
  • démarrage des travaux de la première phase Malick Sy –Pikine ;(2005)
  • Lancement de l’appel d’offres pour la section du concessionnaire privé(2007)
  • Approbation par le Ministère des Finances et transmission du DAO ajusté aux candidats
  • pré qualifiés (juillet 2009);
  • Signature du contrat PPP Dakar-Diamniadio (Juillet 2009);
  • Réception du tronçon Malick Sy-Patte d’Oie (Mai 2010) ;
  • Lancement des travaux Keur Massar- Diamniadio (Février 2010) ;
  • Lancement du Plan d’aménagement de la Forêt Classée de Mbao (Avril 2011) ;
  • Réception du tronçon Patte d’Oie- Pikine (novembre 2011) ;
  • Lancement des travaux du site de recasement de Tivaoune Peulh (janvier 2011) ;
  • Décret autorisant la signature du contrat complémentaire Diamniadio-AIBD (Novembre 2013) ;
  • Occupation du site de recasement par les premières PAP (Avril 2013) ;
  • Mise à péage Autoroute Dakar-Diamniado (Août 2013) ;
  • Démarrage des travaux de restructuration de Pikine Irrégulier Sud (octobre 2014) ;
  • Réception du pôle Seven Up (Octobre 2016) ;
  • Réception et mise à péage du tronçon Diamniadio-AIBD (Octobre 2016).

 

PHASE I: Dakar - Diamniadio

Tronçon d’autoroute Malick Sy - Patte d’oie
Le tronçon Malick Sy- Patte d’Oie d’une longueur de 7km, initialement à 2 x 2 voies, est élargi à 2 x 3 voies sur financement public. Les travaux de réalisation ont été confiés au groupement d’entreprise JLS/HENAN CHINE.
Elle comporte trois systèmes d’échanges :

  •  un échangeur autoroutier à la Patte d’Oie, avec la RN1 et la VDN,
  •  deux diffuseurs : le diffuseur de Colobane et celui de Hann.

             
Sur cette section, on recense quatre ouvrages d’art courants :  
 Passage Inférieur de Colobane 
 Passage Inférieur de Hann 
 Passages inférieures de Patte d’Oie

  • Lancement de l’appel d’offres pour la sélection d’une entreprise des travaux (25 Février 2005) ;
  • Sélection de l’Entreprise (juin 2005) ;
  • Libération des emprises ; (Avril –juillet 2005 ; Octobre 2005- Janvier 2006)
  • Démarrage des travaux (juillet 2005)
  • Réception du tronçon Malick Sy-Patte d’Oie (Mai 2010)

Description technique

  • Longueur 7 Kilomètres
  • Chaussée en 2X3 voies + Bande d’arrêt d’urgence +Terre Plein Central + bande dérasée de 0,5m
  • Trois échangeurs: Colobane, Hann et Patte d’Oie

 

Tronçon d’autoroute Patte d’Oie - Pikine 

Ce tronçon, d’une longueur de 5 km,  a été réalisé sur 2 x 3 voies sur financement public par l’entreprise Scet Tunisie.
 Les travaux attribués à la société MSF ont démarré en novembre 2006 avec la réalisation du projet d’exécution qui a permis de démarrer les travaux de terrassement. Sur ce tronçon, les trafics sont compris entre 30 000 et 45 000 véhicules / jour x 2 sens suivant les sections.
La réception et mise en service ont eu lieu en Novembre 2011.

Elle comporte 2 diffuseurs : le diffuseur de Cambérène et le diffuseur de Pikine.

 Description Technique
 Mise à niveau de la RN1

  • Longueur 5 km
  • Chaussée 2X2 voies + Bande d’arrêt d’urgence +TPC + Bande dérasée de 0.5m       

 Section Autoroutière

  • Longueur 5 km
  • Chaussée 2X3 voies + Bande d’arrêt d’urgence
  • Echangeurs: Cambéréne et Pikine
  • Gares de péage à Cambérène : Demi Barrières Pleine Voies 

Sur cette section, on recense comme ouvrages d’art courants.

  • 02 passages inférieurs
  •  01 Passage supérieur à la Roseraie 
  • 04 passerelles piétonnes
  •  03 Ouvrages d’art (OA AUT/RN1 - OA AUT/RAILS - OA RN1/RAILS)
  • 02 gares de péages

           
3 Tronçon d’autoroute Pikine-Diamniadio 

Cette section a fait l’objet d’une étude APD réalisée par le consultant Scetautoroute. Elle débute à l’Est du viaduc de Pikine qui franchit la RN1 et la voie ferrée.
D’une longueur de 20 km, elle présente un profil en travers (2x3 puis 2x2 voies dans sa dernière partie) comportant une plateforme de 33 km en section courante et il comprend un système d’échange à 5 diffuseurs ainsi que 19 ouvrages d’art.

Sur cette section, les trafics attendus à la mise en service (2011) varient de 15 000 à 30 000 véhicules / jour x 2 sens suivant les sections.
Dans le but de réaliser le tronçon de Pikine à Diamniadio d’une longueur de 20 km, l’APIX a choisi d’en confier la conception, le financement, l’exploitation et la maintenance à un partenaire privé (un concessionnaire). L’appel d’offre pour la mise en concession est lancé le 20 novembre 2007.
Description technique
Longueur tronçon autoroutier : 20 km
Profil en travers :
·         entre Pikine (PK 4,2, carrefour Seven Up) et la gare de péage de Thiaroye (PK 7), il comporte une plateforme de 33 m en section courante avec 2 x 3 voies, BAU et un TPC
·         entre la Barrière Pleine Voie de Thiaroye (PK 7), et Diamniadio (PK 25), il comporte une plateforme de 33 m en section courante (2 x 2 voies).
 Systèmes d’échanges 

  • Le diffuseur losange de Thiaroye
  • Le diffuseur trompette de Keur Massar
  • Le diffuseur trompette de Rufisque Ouest
  • Le diffuseur trompette de Rufisque Est
  • Le diffuseur trompette de Diamniadio

 Le barreau de liaison de Diamniadio

  • Deux chaussées de 3.5 m
  • Un passage inférieur franchissant la voie ferrée
  • Un diffuseur de raccordement à la RN 1 de type trompette

 Ouvrages d’art 

  • Onze passages supérieurs,
  • Cinq passages inférieurs
  • Quatre passerelles piétonnes complétées par 4 passages mixtes (hydraulique + agricole).

 Équipements d’exploitations

  • L’éclairage de la section courante de l’autoroute entre les PK 4.2, PK 9.750 et les échangeurs,
  • Six gares de péage : une gare de péage à Thiaroye et cinq gares sur échangeurs
  • Péage en système ouvert jusqu’à la Barrière Pleine Voie de Thiaroye, en système fermé ensuite.

 Gare de péage de Thiaroye :
Le fonctionnement du péage est en système ouvert jusqu’à la Barrière Pleine Voie de Thiaroye, en système fermé ensuite à gauche.
Sur ce tronçon, les trafics attendus à la mise en service (2011) varient de 4 000 à 42 000 véhicules / jour x deux sens suivant les sections.
La réception et la mise en service  du tronçon ont eu lieu en Août 2016 .
PHASE II: DIAMNIADIO-AIBD
L’Etude effectuée lors de la phase initiale de l’autoroute entre Dakar et Diamniadio avait prévu la réalisation d’un diffuseur à Diamniadio et un barreau de liaison pour se raccorder à RN1 à Sendou. Un passage supérieur  avait été prévu permettant le chevauchement de la voie ferrée à Diamniadio. Suite à la volonté de l’Etat du Sénégal de réaliser l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) à Diass, l’autoroute a été  prolongé jusqu’à ce nouvel aéroport sur un linéaire de 16.5 km en 2x2 voies. Le diffuseur et le barreau intégrant le passage supérieur ont été supprimés du projet de base. Ainsi, le prolongement s’est concrétisé en intégrant un échangeur à Sébikotane qui permet de prendre en compte tous les flux vers Thiès, Mbour, Diamniadio et Dakar.
Ce tronçon Diamnidio-AIBD est  construit sur le Domaine Public Autoroutier Concédé (DPAC) d’une largeur de 100 m avec quelques exceptions notamment au niveau de la Forêt Classée de Sébikotane.
Il a été réalisé sur ce tronçon :

  • 2 échangeurs à Sébikotane et à AIBD ;
  • 4 passerelles piétonnes dont 2 dans le marché intial du prolongement et 2 autres rajoutées suite à la demande des populations à Sébiponty et à Séby Kip Kip ;
  • 01 gare de péage (Barrière Pleine Voie) à Toglou ;
  • 02 gares de péage sur bretelle à Sébikotane ;
  •  des aires de repos mis en place de part et d’autre de l’autoroute.